Figures extatiques dans Teorema de Pasolini. Séduction et médiation

Fabiana FLORESCU


Abstract:

Le principal but de ce travail est d’observer dans le film de Pier Paolo Pasolini, Teorema (1968), les différentes expériences mystiques et leurs effets sur la conscience. La déconstruction du regard mystique, idéologique et sensoriel entraîne deux instances de l’expérience: les personnages et les possibles spectateurs. Le film pose la question de la limite entre imagination et réalité dans cette expérience à la fois mystique et idéologique, de la manière d’agirsur le spectateur ? Au-delà de cet aspect, il y a une autre attitude qu’on se propose d’analyser: une réflexion géométriquement construite sur le devenir du soi, de l’âme qui, après la rencontre avec l’Etranger (Ange et Démon), est pris par l’extase d’un autre-soi qui se réveille en lui. Sur ce point, la mémoire joue un rôle fondamental de lien entre la conscience de soi et la plénitude ancestrale de l’âme.

Alors, passant par l’analyse filmique on réfléchira comment les influences des mystiques comme Jean de la Croix ouThérèse d’Avila marquent l’idée du voir et la construction des images mentales, finalement comment ces éléments peuvent révéler la réalité de la séduction violente dans laquelle les personnages sont pris. On assiste par la suite à un autre schéma triangulaire qui se dessine pour le processus de défiguration. De cette façon, on découvrira, par rapport à ces réflexions mystiques et aux techniques d’enchantement du spectateur, une défiguration du soi qui se réalise en trois étapes: du regard et du corps, toutes marquées par la présence / absence de l’objet désirant. 

On exploite les deux sens du terme médium : guide spirituel (l’Etranger) et moyen (technique de communication cinématographique). En tant que spectateurs de ces expériences intimes de la conscience Pasolini nous propose une distance qui permet de mieux voir (Derrida ou Didi-Huberman) de sorte qu’on ressent la violence de la défiguration sans s’identifier avec les personnages ou répondre à la volonté du cinéaste.

Keywords: Pier Paolo Pasolini, extases mystiques, effets sur la conscience, regard, défiguration, médium(s), techniques de l’enchantement

DOI: 10.24193/ekphrasis.20.11

Download